Grand pic de la Meije face sud, voie Pierre Allain

Secteur : Secteur Meije
Durée : 2 jours
Nuitée : Refuge Promontoire
Rendez-vous : La Grave ou la Bérarde
Collectif : 1500 € par personne (à partir de 0 et jusqu'à 0 participants)
Privé : 1500 € global (jusqu'à 1 participants)
Ouverte l’été 1935 par des parisiens chaussés d’espadrilles : Pierre Allain et Raymond Leninger, l’audace était à la mesure de leurs compétences, la directe au grand pic est devenue une grande classique. L’escalade se déroule sur un rocher toujours bon et est soutenue dans le 4 puis dans le 5 sur les 800m de la face sud. "Certainement la plus plus belle escalade du massif dans ce niveau" (ref JM Cambon).

Programme

Depuis le refuge du promontoire, nous accédons au pied de la face sud en empruntant les rappels de la brèche du crapaud. La première partie "le fauteuil", est la plus facile et la plus courte et rejoint le mur principal où commence la grande aventure. 8 à 14 heures Deux options s’offrent à nous pour la descente : poursuite par la traverses des arêtes jusqu’au doigt de dieu et le refuge de l’Aigle (encore 4 heures), ou retour en rappels et un peu de désescalade par la voie normale jusqu’au promontoire (2 à 3 heures).
- Pantalon de montagne.
- Sous vêtements chauds.
- Veste polaire chaude.
- Veste imperméable et respirante.
- 2 paires de gants dont une chaude, une fine, bonnet.
- Chaussettes chaudes.
- Lunettes de soleil, crème solaire visage et lèvres.
- Sac à dos de contenance moyenne (30 à 40 litres).
- Gourde 2 litres minimum, vivres de courses et pique-nique.
- Lampe frontale avec piles en bon état.
- Chaussures d’alpinisme à semelles rigides cramponnables (1)
- Piolet classique (1)
- Crampons avec anti-bottes réglés sur vos chaussures. (1)
- Harnais (1), longe, mousqueton de sécurité.
- Casque. (1) bonnet ou bandeau sous le casque.
- Bâtons de marche
- Chaussons d’escalade
- Magnésie

participants

Un participant

Accès

Depuis la Grave (si volonté de poursuivre par les arêtes) en passant par les Enfetchores et la brèche de la Meije, ou depuis la Bérarde par le bucolique vallon des étançons.

Niveau

Expérience préalable requise, ainsi qu’une très bonne condition physique (capable de marcher 12 à 15h en montagne) et un niveau technique de 5+ en chaussons. Une course d’échauffement autant que d’évaluation technique et d’acclimatation est nécessaire afin de ne pas redescendre en rappels sur des pitons rouillés datant de 1935.

Tarif

De 1500 à 1700 € en fonction des conditions rencontrées et de la vitesse d’évolution de la cordée.

Période

Lorsque la paroi est sèche et que les pierres ne tombent pas du glacier carré. La seconde quinzaine de juillet peut s’avérer être une bonne fenêtre.