Jeremy Rumebe

Juillet 2014, je suis encordé avec Jérémy dans le Massif du Mont Blanc, nous sommes dans les "Cheminées Rouges", les dernières longueurs de la voie Walker en face nord des Grandes Jorasses. C’est le début d’après midi, nous avons bien avancé en "réversible" jusque-là et rattrapons une cordée d’alpinistes Allemands qui a bivouaqué dans la face.
Je suis en tête de cordée, Jérémy une trentaine de mètres derrière moi, nous avançons en "corde tendue". Dans cette partie déneigée le rocher est vraiment mauvais (et oui même au cœur du Mont Blanc...).
D’un coup le dernier alpiniste Allemand au dessus de moi fait tomber une pierre, celle ci passe très près de moi et se dirige droit sur "Jé" !
J’ai juste le temps de crier : pierre ! Ce dernier en un éclair arrive à lever la tête, la mettre sur le coté et évite la pierre de justesse.
Cette pierre là, tombée dans l’axe, quasiment tout le monde se la "serait prise".
C’est peut être ce qui caractérise le plus Jérémy en montagne : réactivité et efficacité.

Jean Christophe Alphand